Etape de Coupe du Monde à Weymouth

10/06/2016
Weymouth

Photo : © Maxime Rossi/FFV/Laurène Coroller/voilesetvoiliers.com

Travail de précision à 2 mois des Jeux

Un mois après la semaine Olympique d'Hyères, Camille Lecointre et Hélène Defrance entament la dernière épreuve avant les Jeux de Rio, sur le plan d'eau de Weymouth en Grande-Bretagne. Ce sera la dernière occasion pour parfaire leur mise au point technique et psychologique.

Après un mois passé entre des séances d'entraînement sur le plan d'eau de Rio, quelques jours de congés et un stage de cohésion au sein de l'équipe de France de voile, Camille et Hélène prennent part à l'ultime régate avant les Jeux. 
L'étape de la Coupe du Monde de voile à Weymouth rassemble "seulement" 15 équipages cette semaine. Parmi les équipages absents, le duo néo-zélandais (Jo Aleh et Polly Powrie) qui a préféré s'entraîner à domicile. L'épreuve, qui n'a débuté que  ce jeudi faute de vent mercredi, se concluera par la Medal race dimanche prochain.
Pour nos Championnes du Monde, cette étape de la Coupe du Monde à Weymouth permet de parfaire les dernières optimisations nécessaires au fonctionnement de leur duo. A l'issue de la première journée et de 3 courses, le duo français est en 6e position ex-aequo avec le duo italien, 5e.
Les autrichiennes Championnes du Monde 2015, pointent en 9è position.
Après une journée peu ventée (12 puis 6 à 7 noeuds de vent), la pluie et le vent devraient faire leur retour sur le plan d'eau britannique demain.

Les mots de Camille et Hélène

" La journée n'a pas été évidente. Nous n'avons pas été au top en terme de stratégie sur la première manche. Quant à la dernière, nous avons mordu la ligne au départ, dommage c'était une belle manche. 
Naviguer avec aussi peu d'équipages nous rapproche un peu plus des conditions des Jeux qui rassembleront près de 20 équipages. Cela apprend à "tactiquer", la flotte est plus groupée et le moindre point perdu coûte cher. Notre objectif ici est de bien appréhender la navigation au sein d'une petite flotte. Il y a encore du travail."